IMG_1039

Rien de mieux qu’un café pour réchauffer un p’tit corps bien frileux le matin ou pour lui donner un p’tit boost d’énergie rendu à 3 h de l’aprem un jour de semaine.

Sérieux, c’est quelque chose survivre à un coup de barre à la job!

Qu’on aime le café corsé, sucré, équitable ou sans caféine, on s’entend pour dire que c’est réconfortant pour l’âme de boire cette savoureuse boisson chaude, alors que dire de la consommer glacée?

On twist la game un peu.

IMG_1147

En ces temps où le manque d’énergie est à son max, on s’est dit qu’il serait intéressant de conserver l’esprit réconfort du café et de le jazzer un peu.

On a donc voulu vous proposer une boisson fraiche à base de café (à boire de préférence chez vous et non à la jobi) que l’on a appelé tout simplement : le café glacé au Bailey’s.

Que des classiques rassemblés en un verre qui ne vous feront pas vous ennuyer du fameux (pas si fameux) Cappuccino glacé offert par un certain monsieur Tim, de son prénom.

Les ingrédients :

  • Café (en glaçons)
  • Bailey’s

Comment faire :

  1. Faites du café que vous ferez congeler dans un récipient à glaçons.
  2. Attendez une heure.
  3. Une fois bien congelé, garnissez votre verre de quelques glaçons et ajoutez le Bailey’s.

IMG_1163

Cette liqueur faite à base de whiskey irlandais et de crème a tout pour te jazzer un coffee! D’ailleurs, ce qu’on aime c’est que les saveurs du café se marient doucement à l’onctueuse boisson crémeuse.

Pour ceux et celles qui ne voudraient pas tomber dans l’alcool, nous vous conseillons de remplacer le Bailey’s par du lait traditionnel ou au chocolat. D’ailleurs, on offre sur le marché plusieurs saveurs de lait qui pourraient donner beaucoup de goût à votre breuvage : le lait choco-noisette de chez Québon et les laits aromatisés de Natrel au chocolat au lait, chocolat noir, caramel latte et partiellement écrémé à l’érable!

C’est à essayer.

IMG_1171

Vous pouvez consommer ce breuvage aussi bien le dimanche après-midi ou le vendredi soir après un bon repas entre amis. Vous ferez des heureux, dont vous.